samedi, 17 novembre 2018
FEEDER FEVER
498
...
| In Feeder

FEEDER FEVER

Une série d'image au feeder au bord de l'eau

Read more
MATERIEL
859
...
| In Test matériel

MATERIEL

Playlist de mes vidéos "test matériel"

Read more
ESTURGEONS
857
...
| In Specimen

ESTURGEONS

Esturgeons au feeder...

Read more
PECHE A LA PATE
1221
...
| In Grande canne

PECHE A LA PATE

Ma stratégie de pêche de la carpe à la pâte

Read more
PELLETS FLOTTANTS
1058
...
| In Feeder

PELLETS FLOTTANTS

L'arme fatale en eau claire

Read more
SIEGE FEEDER
1582
...
| In Test matériel

SIEGE FEEDER

Confortablement installé pour pêcher au feeder !

Read more
HAMECONS VMC
598
...
| In Test matériel

HAMECONS VMC

 Mes hameçons préférés pour les pêches en carpodrome

Read more
EMPOISSONNEMENT
466
...
| In Specimen

EMPOISSONNEMENT

Plus de poissons, plus gros et plus coloré !

Read more
30 ANS... 30 KG !
397
...
| In Specimen

30 ANS... 30 KG !

Un cadeau d'anniversaire inoubliable, un beluga de 30 kg !!!

Read more
FEEDER AU PAIN
983
...
| In Feeder

FEEDER AU PAIN

Le pain, au top pour les pêches hivernales au feeder

Read more

PECHE A LA PATE

pêche à la pâte

Ma stratégie de pêche de la carpe à la pâte

Dans un carpodrome où les carpes voient passer pas mal de pêcheurs et donc d’appâts différents (graines, pellets durs, pellets mous de toutes les tailles et couleurs, pellets expanders…), les poissons peuvent développer une certaine méfiance face aux pellets. Les carpes attendent en effet que les pellets déposés par les pêcheurs se transforment, sous l’action mécanique de l’eau, en une sorte de pâte. C’est donc naturellement que les pêcheurs en carpodrome à la grande canne proposent directement un appât sous forme de pâte.

Cette pêche nécessite quelques adaptations techniques afin de tenir compte de la fragilité de l’appât et de sa mauvaise tenue à l’hameçon comparativement à un pellet solidement fixé sur un cheveu ou une bague.

J’utilise tout d’abord une minicoupelle de scion rameau dans laquelle je dépose la boule de pâte que j’ai confectionné autour de l’hameçon, j’ajoute éventuellement quelques pellets, et je dépose le tout sur mon coup. C’est important de déposer régulièrement des pellets sur le coup, que ce soit à la minicoupelle ou à la main, pour que les poissons restent actifs.

Deuxième point important pour cette pêche, c’est le flotteur et son équilibrage. J’utilise un flotteur spécial pâte rameau dont l’antenne est très grande et graduée, ce qui me permet de suivre visuellement la dissolution de la pâte que j’ai autour de l’hameçon. Le plombage du flotteur est effectué de manière à ce qu’il soit équilibré à la base de l’antenne ensuite, c’est la pâte qui fini l’équilibrage pour qu’il ne reste que deux centimètres de l’antenne visible. En pêche, j’observe donc l’antenne remonter progressivement au fur et à mesure de la dissolution de la pâte et quand l’antenne est totalement visible, je sais que je n’ai plus de pâte…

Les touches à la pâte sont généralement très franches et l’antenne du flotteur permet de bien différencier les vraies touches, des passages dans le fil. Le ferrage doit être franc et appuyé afin de ressortir l’hameçon de la boule de pâte pour assurer l’ancrage dans la gueule de la carpe.

pêche à la pâte

Cette technique est redoutable et m’a probablement permis de réaliser mes plus grosses bourriches en carpodrome, mais elle souffre d’une mise en œuvre plus technique et plus lente c’est pourquoi je la réserve aux jours difficiles où les carpes boudent les appâts plus faciles à utiliser sur des montages classiques (pellets, graines…)

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

FACEBOOK

YOUTUBE

 

MES VIDEOS

playlist grande canne

playlist feeder

playlist specimen

playlist test matériel

mesvacancesdepeche